Réservez votre consultation gratuite dès maintenant !

Soumettre
Consultation gratuite Bulletin d'information Dernières nouvelles

Que recherchez-vous ? Search

Rechercher par mots-clés

Section

Catégorie

Expert

À la mode

À la mode

Ayons en tête ces quelques conseils lors de l'adoption d'un animal domestique pour son enfant

Lundi, 20 Mai 2019
Auteur: Maria Bechara Expert: Sevine Fakhoury Traduction: Julien Ricour-Brasseur

Après y avoir longuement réfléchi, vous avez finalement décidé d'accorder à votre enfant son souhait le plus cher : un animal domestique. Vous voulez franchir le pas pour rendre votre enfant heureux mais, nouveau dans ce domaine, vous vous demandez si vous êtes prêts.

Ne nous inquiétez plus quant à la lourde responsabilité qu'implique l'accueil d'un animal chez vous ! Sevine Fakhoury, membre actif de BETA, a discuté avec etcetera et l'a informé des principales étapes à franchir par tout parent avant d’adopter un bébé poilu pour leur propre bébé. 

 

Principaux pense-bêtes

Avant que nous ne courriez au refuge animalier ou ne fassiez une promesse à votre enfant, soyez certains d'avoir coché chaque point de la liste suivante :

 

Adopter un animal est un engagement à vie :

« Un animal domestique n’est pas un jouet que l'on peut utiliser quelques mois pour s’amuser et ensuite jeter », rappelle Sevine. « Les parents doivent être certains qu’ils auront le temps et la capacité de prendre soin de l'animal, exactement comme s'ils s'occupaient de leur propre enfant. Sinon, il vaut mieux attendre un moment plus approprié pour adopter ».

 

Une recherche approfondie s'avère utile :

Si vous souhaitez adopter un chien, qu’il soit de pure race ou non, celui-ci vous aimera de la même façon. « Beaucoup croient que les 'bâtards' sont moins aimants et moins intelligents. C'est faux ! Ceux-ci ne sont ni moins intelligents ni moins aimants que les chiens de pure race, et on ne peut insister plus sur ce point », souligne Sevine.

Si vous décidez d’adopter un chien pur-sang, il est nécessaire de faire des recherches au préalable concernant les diverses races et d'en étudier les caractéristiques spécifiques à chacune. « Il vaut mieux se mettre d’accord en famille sur le caractère de votre futur animal de compagnie et de voir de quelle manière l'accomoder à votre style de vie », recommande Sevine. « Certaines familles préfèrent un chien calme qui conviendrait mieux à leur routine, alors que d’autres choisiront un chien actif qui les suivrait lors de leurs fréquentes excursions. Gardez toujours à l'esprit que, suite à une mauvaise reproduction, la plupart des chiens n'adhèrent pas aux critères de leur race ». Lors de l'adoption, il est donc primordial de choisir celui qui convient le mieux à votre style de vie en se basant sur son caractère. 
 

« Si vous adoptez un chat, rappelez-vous qu’en général ceux-ci, une fois installés, n’aiment pas les changements car ils ont des difficultés d’adaptation aux nouveaux environnements et préfèrent ceux qui leur sont familiers, à moins qu’ils n’aient été élevés différement ».

Surveillez vos dépenses :

Posséder un animal de compagnie ne prendra pas uniquement de l’espace dans votre salon et dans votre horaire, mais creusera également votre poche. « Soyez sûrs de bien calculer pour savoir ce qui vous attend quand il en vient au budget conçu pour votre animal de compagnie : nourriture, accessoires et visites chez le vétérinaire », prévient Sevine.

Impliquez votre enfant dans le processus :

Quand vous vous préparez à l’adoption d’un animal de compagnie, ne laissez pas vos enfants à l'écart, car ils joueront un grand rôle dans la vie de votre futur bébé à fourrure. « Impliquez votre enfant dans la discussion à propos du caractère de l’animal et de la manière qu'il faudra employer pour le gérer, tout en leur expliquant que les animaux sont des êtres animés percevant des sentiments et des sensations : ils ont froid, ils ont faim, ils ont peur et ils peuvent aussi se mettre en colère si on les provoque », explique Sevine.

Devenez des amis intimes :

Avoir un nouveau colocotaire poilu exigera de vous que vous le rencontriez et que vous appreniez à le connaître avant qu’il n’emménage. « Allez visiter le refuge animalier avec quelqu'un pour vous assister dans le but d'avoir une idée plus large de ce en quoi vous vous engagez », conseille Sevine. « Aussi, n’ayez pas peur de poser des questions et de faire part de vos inquiétudes et de vos peurs. Précisez également le caractère de votre enfant à la personne de conseil. Cela sera primordial dans le choix de l’animal ».

Conseils utiles pour les parents adoptifs

Une fois cette recherche en amont effectuée, vous pouvez alors commencer avec la procédure d’adoption, tout en gardant ces quelques conseils en tête : 

 

1-Organisez la rencontre :

Les enfants doivent être correctement présentés à l’animal de compagnie et leurs réactions observées. L’animal, lui, aura besoin de se familiariser aux membres de la famille.

 

2- Ne laissez jamais un enfant seul avec un nouvel animal de compagnie :

Tous deux sont nouveaux pour chacun et l’enfant pourrait provoquer l’animal. En retour, l’animal pourrait ressentir un sentiment d'inconfort ou d’irritation et l’enfant pourrait ne pas comprendre ce langage corporel, faisant de la rencontre une mauvaise expérience.

3- N’encouragez jamais les jeux violents ou ceux de lutte avec l’animal :

Qu'il s'agisse d'adultes ou d'enfants, provoquer l’animal pourrait entraîner des conséquences indésirables, voire dangereuses. « A toute action résulte une réaction, et cela n’est pas différent dans le cas des animaux », explique Sevine. « Si vous vous attendez à ce que votre nouveau compagnon joue gentiment, vous devrez aussi le traiter avec gentillesse »

4- Nourrissez votre animal de compagnie dans un endroit sécurisé loin de vos enfants : 

Certains animaux préfèrent manger seuls et, dès lors, nous devons leur accorder cet espace pour qu’ils ne sentent pas le besoin de protéger leur nourriture ou d’entrer en compétition avec l’enfant.

5- Ne laissez pas votre animal seul avec les amis de votre enfant :

Votre animal domestique sera plus tolérant envers les enfants de la famille qu'avec un visiteur qui pourrait ne pas comprendre le comportement de l’animal.

6- Soyez prêts à faire face à n’importe quelle conversation difficile qui pourrait arriver : 

Si l’animal tombe malade, les parents peuvent en parler avec leurs enfants selon leur âge, leur maturité et leur expérience de vie. Les parents doivent choisir les bons mots comme 'Il est blessé mais le vétérinaire va faire tout son possible pour l’aider', ou si l’animal doit être euthanasié, ils peuvent dire que l’animal les a quittés paisiblement sans ressentir ni peur ni douleur…

Enfin, ne laissez pas ce long processus vous intimider ou vous faire changer d’avis quant à l’adoption d’un animal. Posséder un animal de compagnie est une expérience très enrichissante, une fois que vous suivez les étapes listées ci-dessus pour vous assurer d’un foyer heureux et sain accompagné d'une boule de poils !

 

BETA est une organisation non-gouvernementale enregistrée et établie au Liban depuis 2006, dont le but est d'améliorer la vie des animaux de la région. C’est l’un des refuges d’animaux les plus actifs au Liban et le premier à partir à la rescousse des chiens, des chats et des autres espèces de la vie sauvage du pays. Ils fournissent une réhabilitation et un refuge sûr, en faisant tout leur possible pour trouver des foyers aimants et permanents que ces animaux méritent amplement. A travers leur éducation et leur action directe, ils travaillent pour sensibiliser à la surpopulation animale et à la cruauté envers les animaux, et encouragent la société à traiter les animaux avec compassion.

Retour

Abonnez-vous à notre chaîne
YouTube

Youtube

Recevez nos conseils parentaux directement sur votre boîte mail

Mail